Programme de restauration des cloches de l'église

Retrouvez le calendrier des événements autour des cloches ici

______________________________________

 

Pourquoi restaurer les cloches de l'église

 

Le contrôle périodique de maintenance des cloches de l’église a permis de déceler un important défaut de structure sur la plus grosse des cloches. Ce qui explique que par mesure de sécurité, la commune a fait procéder à la dépose de cette cloche le 28 juin 2013. La seconde cloche laisse apparaître des traces de détérioration.


La commune a pour obligation d’entretenir les cloches car elles appartiennent au domaine public. La solution la plus facile et la moins coûteuse aurait été d’effectuer une soudure de la cloche. Mais elle aurait alors perdu sa sonorité caractéristique et ses qualités acoustiques.


Le conseil municipal, après avoir consulté des spécialistes du Ministère de la Culture, a décidé d’aller plus loin dans la restauration des cloches afin de conserver ce patrimoine. Chaque cloche est un objet unique de par sa sonorité, la manière dont elle a été fondue, la métal utilisé, ses inscriptions, ses parrains et marraines… Le son de la cloche fait partie du patrimoine sonore de la commune. Il diffère d’un clocher à l’autre, se distingue, fait partie de l’identité d’un territoire.


La cloche de 1914, Yvonne Jeanne Angèle, est un témoin de l’histoire locale. Elle a sonné le tocsin pour appeler les hommes mobilisés au combat, elle a sonné le glas pour annoncer leurs morts, elle a proclamé les armistices et chanté la paix retrouvée. C’est pour cette raison qu’il semble important de pouvoir conserver cet objet de patrimoine et d’artisanat d’art.


La municipalité a donc fait appel à la Fondation du Patrimoine pour lancer un appel aux dons qui peut-être permettront la conservation d’une des deux cloches.

 

 

Préserver un savoir-faire artisanal

 

En choisissant de refondre des cloches non-classées, Hanvec participe à la préservation du métier de campaniste.

Le terme de campaniste désigne les praticiens d'un métier : la conception, la réalisation, l'installation, la restauration, l'entretien des cloches et d'horlogerie d'édifice. Le campaniste crée et réhabilite les cloches et horloges qui ornent et font vivre églises et villages. C’est un métier complexe, artisanal et culturel.

C’est la fonderie Paccard de Sevrier Lac d'Annecy (74) qui sera chargée de refondre les cloches de Hanvec. Cette entreprise fondée en 1796 est la référence mondiale en matière de cloches d’église et de carillons. Plus d’informations : http://www.paccard.com/

 

 

Une association pour soutenir le projet

 

L’association « La cloche de la Paix » s’est créée le 22 juin dernier afin de donner une dynamique collective au projet.
La restauration de cloches est un événement rare. Il ne s’agit pas uniquement de récolter des dons. Il s’agit surtout de faire de cet événement un moment marquant dans la vie des Hanvécois de tous âges et de donner du sens à ce projet.
L’association souhaite mobiliser les habitants pour réussir à conserver la cloche de 1914. C’est celle qui présente le plus grand intérêt historique. Elle a sonné deux fois le tocsin et deux fois l’armistice. Elle peut devenir un symbole de paix et d’espoir. Rappeler aux jeunes générations l’importance de cultiver la paix et de vivre les uns avec les autres quelques soient nos croyances ou nos convictions. Elle peut devenir le symbole de la laïcité (c’est-à-dire, la liberté d’avoir une opinion), nous rappeler que non-croyants et croyants peuvent vivre en harmonie, les uns respectant les choix et les croyances des autres.

 

Quel est le rôle de la fondation du patrimoine dans ce projet ?

 

La mairie de Hanvec a fait appel à la Fondation du Patrimoine pour organiser la souscription publique.

La Fondation du patrimoine a pour but essentiel de sauvegarder et de valoriser le patrimoine rural non protégé. Maisons, églises, ponts, lavoirs, moulins, patrimoine industriel, mobilier, naturel… tous les types de patrimoine de proximité sont éligibles à l'action de la Fondation. Aux côtés de l'Etat et des principaux acteurs du secteur, elle aide les propriétaires publics et associatifs à financer leurs projets, permet aux propriétaires privés de défiscaliser tout ou partie de leurs travaux, et mobilise le mécénat d’entreprise.

 

Les missions premières de la Fondation sont au nombre de cinq :

▪ Sensibiliser les Français au nécessaire effort commun en faveur de notre patrimoine national ;

▪ Contribuer à l’identification des édifices et des sites menacés de disparitions ;

▪ Susciter et organiser le partenariat entre les associations qui œuvrent en faveur du patrimoine, les pouvoirs publics nationaux et locaux, et les entreprises prêtes à engager des actions de mécénat ;

▪ Participer à la réalisation de programmes de restauration ;

▪ Favoriser la création d’emplois et la transmission des métiers et savoir-faire.

 

Avec plus de 500 délégués bénévoles et 70 salariés, son organisation est déconcentrée à l’échelle régionale, départementale et locale au plus près du terrain.

 

En Bretagne, plus de 1000 projets ont été soutenus, représentant 120 millions de travaux de qualité réalisés et 35 millions d’euros d’aides financières octroyées.

 

 

Comment faire un don ?

 

Par Internet : rapide et sécurisé : www.fondation-patrimoine.org/44148

 

Par courrier : en retournant le bon de souscription complété avec votre règlement par chèque à l’ordre de « Fondation du patrimoine, église de Hanvec ». Le reçu fiscal sera établi à l’attention de l’émetteur et envoyé à l’adresse figurant sur le chèque.

Vous trouverez le bon de souscription dans le dépliant à la mairie ou sur le site Internet de la commune (www.mairie-hanvec.fr).

 

Pour les particuliers : votre don ouvre droit à une réduction d’impôt sur le revenu à hauteur de 66% du don (dans la limite de 20% du revenu imposable). Un don de 100€ = 66€ d’économie d’impôt.

Ou à une réduction de l’impôt sur la solidarité sur la fortune à hauteur de 75% du don (dans la limite de 50 000€). Cette limite est atteinte lorsque le don est de 66 666 €. Un don de 1000€ = 750€ d’économie d’impôt.

 

Pour les entreprises : votre don ouvre droit à une réduction d’impôt de 60% du don (dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires HT). Un don de 500€ = 300€ d’économie.